Billet de blogue

Photo : Jean-Pierre Huard

Quoi visiter pour découvrir l’histoire de la Gaspésie

Voici des lieux à visiter où vous pourrez en apprendre davantage sur ceux qui ont bâti la Gaspésie. En effet, l’histoire de la Gaspésie est rythmée par la venue de plusieurs peuples. Les Micmacs, pêcheurs basques, Français, Acadiens, Anglais et Jersiais pour ne nommer que ceux-là, ont contribué à bâtir son identité culturelle.

Photo : Gesgapegiag

Les Micmacs 
Surnommés les Indiens de la Mer, les Micmacs ont été les premiers à occuper le territoire de la Gaspésie. Vous pourrez découvrir leur mode de vie traditionnel au Site d’interprétation de la culture micmaque de Gespeg à Gaspé. De son côté, la Réserve autochtone de Gesgapegiag vous invite à faire halte. Située dans la Baie-des-Chaleurs entre New Richmond et Maria, on y trouve la poissonnerie Lobster Hut, une boutique d’artisanat indien micmac ainsi qu’un magnifique site comprenant sentiers pédestres, tipis et vue sur la baie des Chaleurs.

Photo : Berceau du Canada

Les Français
En 1534, Jacques Cartier mit pied sur le territoire gaspésien au nom de la Nouvelle-France. Le Musée de la Gaspésie à Gaspé compte un monument à son honneur en plus de leur exposition permanente qui relate l’histoire de la région, de ses origines à aujourd’hui. On peut aussi voir la croix à Jacques-Cartier au cœur du centre-ville au Site du Berceau du Canada.

La Seigneurie de Pabos était le principal poste de pêche permanent de la Gaspésie en Nouvelle-France. Une visite au parc du Bourg de Pabos à Chandler vous permettra de voir ses vestiges découverts à la suite de fouilles archéologiques.

Photo : Jean-Pierre Huard

Les Anglais et Jersiais
Après la conquête de la Nouvelle-France par les Anglais, de nombreux établissements furent fondés et le commerce de la pêche à la morue s’intensifia. Cette époque est mise en valeur et racontée dans de nombreux lieux en Gaspésie. Suivez la Route de la morue et découvrez :

Le Site patrimonial de la Pointe-Duthie à New Richmond témoigne également de cette époque. Autrefois port et chantier naval, on y voit aujourd’hui plusieurs bâtiments qui en témoignent.

Photo : Tourisme Gaspésie

Les Acadiens et les Loyalistes 
Après la conquête, la Gaspésie assiste à une vague d’immigration. Loyalistes et Acadiens s’établissent en grand nombre dans la Baie-des-Chaleurs. Le Musée acadien du Québec à Bonaventure vous raconte la déportation et le mode de vie des Acadiens en Gaspésie à l’époque ainsi que leur immigration un peu partout au Québec.

Immigration anglophone 
Immigrants écossais, anglo-normands et irlandais se sont également établis dans la région au fil des ans. On estime qu’en 1850, la Gaspésie comptait 20 000 habitants dont pratiquement la moitié parlait l’anglais comme première langue.

La Gaspésie compte aujourd’hui plus de 128 500 habitants. Des Micmacs aux Acadiens, en passant par les Jersiais et les Français, chaque peuple a contribué à forger la culture de la Gaspésie. Leur héritage est aujourd’hui visible à travers le patrimoine bâti, les accents et les traditions de la région.

Allez à la découverte d’un nouveau monde avec Les Musées gaspésiens ou parcourez la Route de la morue et apprenez en plus sur les gaspésiens!

Découvrez-en plus sur l’histoire de la région et planifiez vos vacances au www.tourisme-gaspesie.com.

 

Mots-clés
Partagez ce billet :
213 / 235

Faire de la longue randonnée en Gaspésie

Voilà quelques pistes pour comprendre l’offre de longue randonnée en Gaspésie. Voyager au rythme de ses pas, de refuge en refuge, sac au dos et bottes aux pieds, voilà une expérience à vivre pour tout amateur de randonnée. En Gaspésie, c’est non seulement possible, mais...

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie