Billet de blogue

Photo : Steve Deschênes

Top 5 – Lieux incontournables pour l’observation d’oiseaux dans la région du Rocher-Percé

Voici 5 lieux où vous avez de bonnes chances d’observer les oiseaux en Gaspésie. Fous, cormorans, macareux, grands hérons, mouettes… il y a plus de 343 espèces d’oiseaux qui y habitent. Quoi de mieux qu’une journée dans la région du Rocher-Percé pour les observer?

Photo : Tourisme Gaspésie

Île Bonaventure
Profitez d’une excursion en bateau pour accéder à l’île, permettant aussi de voir le rocher Percé de près et les falaises où les oiseaux nichent en colonies. L’espèce vedette de l’île est bien-sûr le fou de Bassan. Cette colonie de fous de Bassan (120 000 individus) est la plus importante au monde et la plus accessible. Ils viennent nicher sur l’île à compter d’avril et la quittent en octobre. Ils offrent un spectacle unique puisqu’on observe tous leurs comportements sociaux : la défense du territoire, l’accouplement, la parade, l’incubation des œufs, le nourrissage des petits et leur envol particulier. Observez-les se nourrir en mer, ils plongent parfois à plus de 30 mètres de hauteur. L’île accueille aussi d’autres espèces : le Macareux moine, la Mouette tridactyle, le Petit Pingouin, le Guillemot marmette et le Guillemot à miroir.

Photo : Tourisme Gaspésie

Le barachois de Malbaie
Ce barachois présente une biodiversité remarquable. Les eaux douces des rivières Malbaie, Beattie, du Portage et Murphy alimentent le barachois avec les eaux salées amenées par la marée. On y dénombre plus de 200 espèces d’oiseaux, dont le Butor d’Amérique, le Grand Héron, le Balbuzard pêcheur, le Busard Saint-Martin, l’Épervier brun, la Petite Buse, le Faucon émerillon ainsi que des bécasseaux, parulines, bruants… Plusieurs arrêts peuvent se faire le long de la route 132, puisque le barachois débute à Malbaie et se termine à Coin-du-Banc, couvrant un territoire de 11 km2.

La Grande Rivière et son estuaire
L’estuaire de la Grande Rivière n’offre pas de barachois, mais le site du havre affiche un point de vue intéressant sur le milieu marin et les rives. On peut y observer des espèces en milieu forestier, comme le Moucherolle à ventre jaune, le Troglodyte mignon, le Pic flamboyant et divers bruants, parulines, viréos, hirondelles et rapaces. On a même vu l’Aigle royal nichant près de la rivière. À la sortie de la rivière, on peut voir des groupes de laridés et l’Arlequin plongeur. Dans le secteur du quai, on y aperçoit les espèces marines habituelles : cormorans, eiders, Harelde kakawi, macreuses et plusieurs alcidés.

Photo : Tourisme Gaspésie

La baie du Grand Pabos
La baie du Grand Pabos est principalement alimentée par les rivières du Grand Pabos et du Grand Pabos Ouest, aux embouchures desquelles on trouve un marais salé d’une superficie de 5 km2. À Chandler, par la rue de la plage, un îlot rocheux permet d’admirer le Cormoran à aigrettes. Près de la Base de plein air de Bellefeuille et du Parc du Bourg de Pabos, la zone humide et les deux lacs peuvent vous réserver bien des surprises. On peut y observer une colonie de Grands Hérons et de Bihoreaux gris, en plus de plusieurs échassiers rares en Gaspésie tels que la Grande Aigrette, l’Aigrette neigeuse, l’Aigrette tricolore et la Grue du Canada.

La baie de Port-Daniel
À Port-Daniel, les eaux de la baie des Chaleurs s’avancent vers l’intérieur des terres pour y rencontrer les eaux de la rivière Port-Daniel et de la petite rivière Port-Daniel, où on retrouve un autre barachois et un marais. De plus, la disposition de la baie renferme plusieurs petites anses, favorisant ainsi le rassemblement des oiseaux. Tout au long du village, le long de la route 132, vous aurez des points d’observation donnant sur les marais au nord ainsi que sur la baie au sud. Sur la grève, voyez de grands rassemblements de laridés où la Mouette de Bonaparte se joint au Goéland marin et au Goéland argenté. Dans le marais, observez plusieurs espèces de limicoles : Barge hudsonienne, Bécasseau semipalmé, Chevalier grivelé, Petit et Grand Chevaliers, Pluvier kildir et Pluvier semipalmé… La réserve faunique de Port-Daniel, au nord du village, permet d’observer les espèces d’oiseaux en milieu forestier.

Vous aimez l’ornithologie, jetez un coup d’œil à notre circuit ornithologique.#gaspesiemesvacances 

Vivez l’expérience complète au www.tourisme-gaspesie.com/MesVacances

Partagez ce billet :
226 / 275

Pêchez le saumon en Gaspésie

Rivières parmi les plus limpides au monde, décor enchanteur, saumons de taille supérieure : la Gaspésie est LA destination pour la pêche au saumon!  Avec ses 22 rivières à saumon aux eaux cristallines et aux reflets turquoise, ce n’est pas d’hier que la Gaspésie fait...

Elsie vue par… Une nouvelle exposition aux Jardins de Métis

Les Jardins de Métis présentent une nouvelle exposition permanente mettant à l’honneur sa créatrice, Elsie Reford, Elsie vue par… L’exposition lève ainsi le voile sur différents aspects de la vie d’Elsie, qui sont moins connus du public, mais qui sont tout aussi surprenants et inspirants...

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie