Alors que dans les années 1920, des fours à pain aux abords…

Lieux de rencontre : des fours à pain aux microbrasseries

Billet de blogue

Dans les années 1950, un couple en visite en Gaspésie discute avec une Gaspésienne qui leur vend du pain frais cuit au four à bois en bordure de la route. Photo : Chris Lund, Bibliothèque et Archives Canada

Lieux de rencontre : des fours à pain aux microbrasseries

Alors que dans les années 1920, des fours à pain aux abords de la route permettaient aux visiteurs de discuter avec les Gaspésiens autour d’un délice local, les lieux de rencontre mettant en valeur les produits gaspésiens se sont aujourd’hui multipliés sous diverses formes, dont les microbrasseries.

De « vrais gaspésiens » autour d’un four à pain d’antan

Dès les années 1920 et jusque dans les années 1950-1960, les gens en visite dans la péninsule pouvaient acheter du pain fraîchement cuit au four à bois aux abords de la route par de fières Gaspésiennes. Cette activité avait surtout cours en Haute-Gaspésie et dans le secteur de Chandler. Séduits à l’idée de déguster du bon pain tout chaud, mais aussi curieux de discuter avec « de vrais Gaspésiens », les visiteurs s’arrêtaient pour acheter une miche et piquer une jasette.

L’image du four à pain en bordure de route sera utilisée dans des publications de la province de Québec en 1929-1930 afin de promouvoir la Gaspésie auprès de visiteurs potentiels. D’autres images montrant des gens simples, des paysages sauvages, des villages de pêche et de la vente d’artisanat au bord de la route sont aussi véhiculées. On vend l’idée d’une Gaspésie « figée dans le passé » afin d’attirer l’attention des visiteurs Américains, chez qui souffle un vent de changement et de modernité. Ainsi donc, même après l’arrivée du pain industriel en Gaspésie comme partout au Québec, c’est l’image du four à pain traditionnel qui marque l’imaginaire. À compter des années 1940, la région prendra sa promotion en main et lui donnera peu à peu des airs plus modernes.

Aujourd’hui, les boulangeries, microbrasseries et autres lieux de production de délices gaspésiens se sont multipliés sous diverses formes, partout en Gaspésie. Ils constituent également d’importants espaces de rencontres entre la population locale et les touristes. Photo : Roger St-Laurent Photographe

Boulangeries, microbrasseries… : lieux gourmands de rencontre d’aujourd’hui

Au cours des dernières décennies, la Gaspésie a vu son offre d’attraits et d’activités exploser. Côté alimentation et gastronomie, l’offre s’est aussi abondamment diversifiée. On ne vend plus de pain directement au bord de la route, mais de nombreuses boulangeries artisanales font le bonheur des locaux et des visiteurs tout le tour de la péninsule. Parmi elles, notons la Boulangerie Toujours Dimanche, à Matane, et la Boulangerie-pâtisserie La Mie véritable, à Carleton-sur-Mer. Toutes deux proposent aussi un volet café, où les gens prennent plaisir à s’attabler et à discuter.

Comme important lieu de socialisation, on ne peut passer sous silence les microbrasseries, qui se font de plus en plus nombreuses en Gaspésie. En plus de produire une variété impressionnante de bières – dont plusieurs qui raflent des prix prestigieux jusqu’à l’international! –, elles constituent également d’importants lieux de diffusion culturelle et de belles rencontres. Points de ralliement des gens de la place tout au long de l’année, ce sont aussi des endroits très fréquentés par les touristes de passage. On trouvera notamment la Microbrasserie Le Malbord à Sainte-Anne-des-Monts, la Microbrasserie Cap Gaspé à Gaspé, la Microbrasserie Pit Caribou à Percé, la Microbrasserie Le Naufrageur à Carleton-sur-Mer et la jeune Microbrasserie Le Ketch à Sainte-Flavie.

Pour tout savoir sur les nombreux lieux gourmands de rencontre de la Gaspésie et bien planifier votre séjour, rendez-vous à tourisme-gaspesie.com… Puis venez faire votre tour! #gaspesie

Partagez ce billet :
171 / 234

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie