Voici 5 suggestions de lieux où vous pourrez admirer le cachet du…

Top 5 – Trésors maritimes du passé

Billet de blogue

Photo : Jean-Pierre Huard

Top 5 – Trésors maritimes du passé

Voici 5 suggestions de lieux où vous pourrez admirer le cachet du patrimoine maritime gaspésien et faire une incursion au cœur de sa palpitante histoire, grâce à des expériences réelles ou virtuelles.

Phare de Cap Gaspé. Photo : Mathieu Dupuis

Les phares

Avec plus de 700 km de côtes, pas étonnant que la Gaspésie compte 14 phares. Parmi ceux qu’il faut voir absolument, notons les trois suivants, dans le secteur de La Pointe. Le phare de Cap-des-Rosiers, qui est le plus haut du Canada, s’étirant sur 34 m de hauteur! Celui de Cap-Gaspé, situé à l’extrémité est, qui vous donne rendez-vous « au bout du monde ». Enfin, le phare de Pointe-à-la-Renommée, à flanc de montagne, qui vous offre une vue époustouflante sur la mer. Rapatrié de Québec en 1997 après 20 ans d’exil, c’est aussi le phare ayant le plus voyagé et la première radio maritime en Amérique du Nord (station Marconi). Pour en savoir plus, consultez notre Circuit des phares de la Gaspésie, qui en répertorie 14.

Manoir LeBoutillier. Photo : Tourisme Gaspésie

Centre socioculturel Manoir Le Boutillier à L’Anse-au-Griffon

John Le Boutillier, dont l’œuvre s’étend sur près de 40 ans, est ce type d’homme que l’on se plaît aujourd’hui à qualifier de « self-made-man ». Homme d’affaires œuvrant dans la transformation et la vente de morue séchée et salée, il s’est également impliqué comme politicien en veillant aux intérêts de la région. Au Manoir Le Boutillier, vous verrez sa généalogie dans l’exposition Portraits de famille et découvrirez son histoire en compagnie de guides-interprètes costumés qui vous feront voyager dans le temps!

Magasin général historique authentique 1928. Photo : Jean-Pierre Huard

Les maisons et magasins généraux à Forillon et à L’Anse-à-Beaufils

Le parc national Forillon, où la mer est omniprésente, propose la visite de plusieurs bâtiments d’époque, parfois animés. À L’Anse-Blanchette, le site de la Maison Blanchette offre une rencontre avec la famille du même nom qui, comme la majorité des habitants du secteur, cultivait son lopin de terre et pêchait la morue. Vous pourrez visiter sa grange, son hangar à poisson, son hangar à bois et ses autres installations. Du côté de Grande-Grave, faites la visite de la Maison Dolbel-Roberts, qui y est ancrée depuis plus de 100 ans et qui témoigne, elle aussi, la vie dans ce secteur avant la création du parc. À l’intérieur, l’exposition « Ces Gaspésiens du bout du monde » raconte l’histoire des Jersiais, Irlandais, Canadiens français, Italiens, Anglais, Écossais, Juifs et de plusieurs autres communautés qui se sont établies sur la péninsule de Forillon après la conquête de 1760.[

Toujours à Grande-Grave, le magasin général Hyman & Sons, aménagé au rez-de-chaussée d’un bâtiment datant de 1864, est un témoin important de l’âge d’or de la pêche à la morue. Vous y verrez comment procédaient les magasins de compagnies de pêche et à quoi ressemblaient les produits de l’époque : conserves, remèdes, vaisselle, outillage, agrès de pêche, vêtements, etc. Plus à l’ouest sur la côte, dans le pittoresque hameau de L’Anse-à-Beaufils, transportez-vous quelques décennies plus tard, au cœur de l’impressionnant Magasin général historique authentique 1928. Érigé par la compagnie jersiaise Robin, Jones and Whitman, c’était le lieu d’approvisionnement des pêcheurs et leurs familles, mais aussi un important site de rencontres. Revivez cette époque grâce aux animateurs-conteurs colorés et savourez leurs anecdotes.

Photo : Musée de la Gaspésie

Musée de la Gaspésie à Gaspé

En plus de vous lancer à la découverte de l’histoire de la région grâce à ses deux expositions permanentes, « Le grand large » et « Gaspésie… le grand voyage! », le Musée de la Gaspésie  se renouvelle chaque année avec des expositions temporaires et de captivantes expériences numériques. Cet été, montez à la place du capitaine sur La Gaspésienne no 20, un des rares bateaux de pêche à la morue encore accessibles aujourd’hui. Munis d’un casque et d’écouteurs, vous serez projetés dans un film en réalité virtuelle pour vivre un voyage immersif unique en 360o. Vous vous retrouverez en pleine mer, en 1963, avec deux chaleureux pêcheurs gaspésiens… et une mission à accomplir. Par la suite, à l’extérieur du musée, l’authentique Gaspésienne no 20 vous attend pour une « réelle » visite.

Site historique national Banc-de-Pêche-de-Paspébiac. Photo : Mathieu Dupuis

Site historique national Banc-de-Pêche-de-Paspébiac

Revivez la grande aventure des deux plus importantes compagnies de pêche jersiaises des 18e et 19e siècles, Robin et Le Boutillier, dans les magnifiques bâtiments d’époque du Site historique national Banc-de-Pêche-de-Paspébiac, au bord de la mer! Deux expositions permanentes, une présentation multimédia et des scènes d’animation théâtrale] vous feront découvrir l’histoire qui a façonné le développement des pêches dans l’est du Canada. La construction maritime, le ramendage des filets de pêche, le travail de forge et de tonnellerie font partie des gestes coutumiers de l’époque que vous pourrez voir sur place.

Curieux de voir les splendeurs du patrimoine maritime gaspésien et d’être propulsé dans la palpitante histoire de la région? Planifiez votre séjour à tourisme-gaspesie.com et venez faire votre tour! #gaspesie

Partagez ce billet :
206 / 234

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie