Billet de blogue
Photo : CHOK Images

Attraits de la Vallée à découvrir en quad

Véritable paradis du quad, la Vallée de La Matapédia vous invite à explorer plus de 690 km de sentiers aux nombreux attraits!

Tours d’observation

Le Club VTT de La Matapédia a construit quatre tours d’observation, au grand bonheur des quadistes. Haute de 482 mètres, la tour Lac-au-Saumon, dans la municipalité du même nom, offre une vue exceptionnelle en automne. La tour de la montagne Saint-Pierre, à La Rédemption, très fréquentée en hiver par les motoneigistes, gagne à être visitée en automne! Érigée sur la montagne la plus haute de la Matapédia, dont l’altitude est de 908 mètres, elle donne à voir un panorama sur 360 degrés avec vue sur les municipalités environnantes, le fleuve, la Côte-Nord et les éoliennes. On retrouve aussi des panneaux d’interprétation sur place. Dans le parc régional de Val-d’Irène, où la montagne atteint 700 mètres, une tour d’observation propose une vue sur la forêt, les sommets des alentours et les éoliennes de Matane. Enfin, à Amqui, une tour de 214 mètres offre une vue imprenable sur la ville et les îles du lac Matapédia.

Photo : Jean-Pierre Huard

Canyon, chute et plage

À Sainte-Irène, vous pourrez observer un canyon d’une hauteur de 50 mètres!  Du côté du Lac-Alfred, vous apprécierez la beauté naturelle des chutes, mieux connues depuis que les sentiers de quad les enjambent. D’une hauteur de 20 mètres, elles ont la particularité d’avoir un débit d’eau important même en période de sécheresse, malgré le fait que leur eau provienne uniquement du lac Alfred. Du côté de Sayabec, la plage de sable la baie à Charlie, dans le parc régional de la Seigneurie du lac Matapédia, est un endroit tout indiqué pour une pause!

Camp-de-la-grippe, à Sainte-Irène

Au fond des bois, à Sainte-Irène, rendez-vous au site historique du Camp-de-la-grippe, qui dévoile un pan d’histoire méconnu. Ce lieu, qui a eu 100 ans en 2018, commémore le décès de neuf bûcherons d’un groupe de dix se rendant au camp du ruisseau Martel, dans La Matapédia, et que la grippe espagnole a emportés. Bien que les bâtiments ne soient plus visibles sur le lieu, plusieurs artefacts y ont été prélevés par des archéologues et sont exposés sur place, dans une sorte de musée en plein air. On y trouve aussi des décombres d’une cabane et d’un véhicule ayant appartenu au seul survivant du groupe de bûcherons, David Perron. Des croix, un monument, un autel et des panneaux ont aussi été érigés sur place pour commémorer la tragédie et inviter au recueillement.

Photo : Club VTT de La Matapédia

Pont couverts et passerelles

La Vallée de La Matapédia regroupe plusieurs jolis ponts couverts, dont trois à découvrir à Amqui. Celui de l’Anse-Saint-Jean, construit en 1931 et rénové en 1993, est l’emblème de la ville! Le pont couvert Beauséjour, construit de 1930 à 1932 à Sainte-Odile-de-Rimouski, a ensuite été déménagé à Amqui en 2005, où il relie deux parcs urbains. Enfin, la passerelle couverte André-Blouin, rappelant un pont couvert, a été nommée ainsi pour souligner l’apport d’André Blouin, président et fondateur du Club VTT de La Matapédia. À Causapscal, une passerelle suspendue vous permettra de traverser la rivière Matapédia en quad. Du côté de Sainte-Florence, un minipont couvert situé en bordure de la route 132 sert principalement de traverse pour les quads et les motoneiges. Enfin, au sud de Sainte-Marguerite, la passerelle Gervais-Lacasse, nommée en l’honneur d’un bénévole à temps plein du Club Quad VTT de La Matapédia, s’étend sur 37 mètres et enjambe la rivière Assemetquagan.

Chute à Philomène. Photo : Tourisme Gaspésie

Chute à Philomène, Saint-Alexandre-des-Lacs

Haute de 33 mètres, la chute à Philomène fait la fierté de la communauté de Saint-Alexandre-des-Lacs. Deux sentiers sont aménagés sur ce site enchanteur afin que les visiteurs puissent admirer le haut et le pied de la chute. Également, une plateforme en porte-à-faux surplombant la chute a été installée en 2018 par le Club VTT de La Matapédia. Mesurant 20 mètres de long, ce belvédère vous donnera à coup sûr des sensations fortes! Notez qu’il est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Site des Chutes et Marais. Photo : Tourisme Gaspésie

Les Marais, à Saint-Alexandre-des-Lacs

Faisant 3,5 mètres de hauteur, les chutes de la rivière Causapscal font partie du Site des Chutes et Marais. Plus de 500 saumons de l’Atlantique sont retenus à la fosse Marais de la rivière, qui constitue une barrière de rétention pour protéger l’espèce jusqu’à la période de frai, en octobre. À partir de la mi-juin, vous pouvez observer les premiers saumons de la saison franchir l’obstacle de la chute, tout particulièrement à la brunante et en soirée. Il est aussi possible de voir les saumons à l’œil nu ou sur un écran géant, grâce à une caméra sous-marine qui diffuse des images. Deux haltes sont aussi disposées le long de la rivière pour les visiteurs. Notez que la pêche est interdite au site Les Marais, classé sanctuaire.

Prêt à découvrir les attraits de la Vallée de la Matapédia, paradis du quad, en explorant ses sentiers totalisant plus de 690 km? Planifiez votre séjour à tourisme-gaspesie.com. #gaspesie

Partagez ce billet :
151 / 212

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie