Parmi les plus beaux secteurs du parc national Forillon, notons celui du…

Forillon et son cap Bon Ami, au fil du temps

Billet de blogue

Dans les années 1970-1980, le parc du cap Bon Ami accueille des visiteurs venus profiter des installations et de la superbe vue sur la mer et les falaises de Forillon. Référence : Carte postale / Photographe : Albert Cassidy

Forillon et son cap Bon Ami, au fil du temps

Parmi les plus beaux secteurs du parc national Forillon, notons celui du Cap-Bon-Ami, un lieu magnifique où les falaises s’illuminent au soleil levant. Cet attrait, tout comme les nombreux autres à voir dans la péninsule de Forillon, est aujourd’hui mis en valeur grâce aux efforts de préservation du parc.

Une beauté sauvage à mettre en valeur

Située à l’extrémité est de la Gaspésie, souvent appelée le « bout du monde », la péninsule de Forillon est devenue un parc national en 1970. Son territoire couvre 244,8 km2, incluant une bande marine de plus de 150 m de largeur (4,4 km2). On y observe, en outre, de remarquables phénomènes géologiques, et la plus importante colonie de mouettes tridactyles de l’est du Canada, qui niche dans ses falaises.

Situé du côté nord de la péninsule de Forillon, face au golfe du Saint-Laurent, le secteur du Cap-Bon-Ami offre un paysage grandiose, d’une richesse et d’une beauté naturelle saisissante. Il tire son nom de Hélier Bonamy, un commerçant de morue guernesiais de chez Bonamy et LeMesurier. Cette compagnie des îles anglo-normandes avait installé un poste de pêche à Forillon au milieu du 18e siècle. La tradition orale et des relevés cartographiques datés du milieu du XIXe siècle indiquent que la terrasse du Cap-Bon-Ami constituait le principal axe de circulation (dit « la passe de la Grande Montagne ») entre les villages de Cap-des-Rosiers et Grande-Grave avant la construction de la route 132.

Acquis par le gouvernement du Québec en 1949, le cap Bon Ami fut intégré au parc national Forillon lors de sa création en 1970. Les aménagements déjà en place seront réorganisés, et le secteur se dotera d’équipements plus légers, mieux intégrés à l’environnement et permettant au public d’apprécier le site dans toute sa splendeur naturelle.  À l’époque, un escalier donne accès à une plage de galets, entre les falaises escarpées de la pointe et la mer du versant nord de la péninsule, et l’accès au bout du rocher Le Quai est permis comme en témoignent plusieurs photos d’archives, qui montrent des touristes sur la falaise. Plus tard, le rocher Le Quai ne sera plus accessible par souci de sécurité du visiteur et dans une perspective de conservation visant à réduire le dérangement de l’Arlequin plongeur, une espèce qui fréquente le rocher et dont le statut est classé « préoccupant » sur la liste des espèces en péril du comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Par contre, l’escalier donnant accès à la plage est toujours en place.

Quelque 700 spectateurs sont rassemblés au Cap-Bon-Ami pour entendre le mythique concert au lever du soleil, à 4 h 45 du matin, dans le cadre du Festival Musique du Bout du Monde de Gaspé. Photo : Roger St-Laurent Photographe

Randonnée exceptionnelle et concerts au soleil levant

Aujourd’hui, le parc national Forillon poursuit sa mission de préservation et de mise en valeur du patrimoine naturel et culturel de son territoire, grâce à divers programmes de restauration, de recherche et de surveillance.

Aujourd’hui, le secteur du Cap-Bon-Ami comprend notamment le rocher Le Quai, avancée rocheuse surmontée d’un magnifique belvédère surplombant la mer. Situé aux premières loges, ce belvédère permet d’observer les colonies d’oiseaux marins, des phoques et même des baleines! On retrouve également une plage de galet, une aire de pique-nique, un bâtiment de service, un camping et un superbe sentier de randonnée vers Grande-Grave et le mont Saint-Alban.

À partir du Cap-Bon-Ami, le superbe sentier de randonnée vers le mont Saint-Alban forme une boucle de 7,8 km. Après 1,8 km de marche (dont un premier kilomètre plus ardu en raison d’une forte inclinaison), une tour d’observation s’élève à 283 m d’altitude. On y aperçoit d’éblouissants paysages de mer et de falaises. Il faut compter de 3 à 4 h de marche pour parcourir la boucle complète, ou encore 2 h pour faire un aller-retour à la tour.

Cap-Bon-Ami se transforme aussi parfois en lieu de concert exceptionnel l’espace de quelques heures. Depuis 2011, le Festival Musique du Bout du Monde de Gaspé y rassemble 700 spectateurs au lever du soleil, à 4 h 45 du matin. Dans un étonnant silence, ils écoutent, en plein air, la voix d’un artiste sélectionné avec soin pour être en harmonie avec ce lieu grandiose et sauvage. Cet été, le 11 août 2019, ce sera au tour de l’auteure-compositrice-interprète Elisapie Isaac, originaire du Nunavik, d’illuminer le cap Bon Ami de sa voix.

Pour tout savoir sur le parc national Forillon et bien planifier votre séjour, rendez-vous à tourisme-gaspesie.com… Puis venez faire votre tour! #gaspesie

Avec la collaboration de Parcs Canada

Partagez ce billet :
178 / 249

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie