Billet de blogue
Parc national Forillon. Photo : Mathieu Dupuis

Randonnée d’automne en temps de chasse

Voici quelques recommandations et suggestions de sentiers où vous pourrez marcher en toute sécurité à travers les couleurs de l’automne, alors que s’amorce la saison de la chasse.

En Gaspésie, certains sentiers de randonnée se trouvent sur des territoires qui servent également à la chasse. Les réserves fauniques et les zecs, par exemple, n’acceptent plus de randonneurs en période de chasse pour une question de sécurité. Variant selon l’espèce et le territoire, les dates de chasse s’étendent du 19 septembre au 15 novembre.

Ainsi, avant d’entreprendre une randonnée automnale, informez-vous au sujet de l’accessibilité des sentiers du territoire visé et conformez-vous à leurs dates et heures d’ouverture, le cas échéant. Sur ces territoires, même lorsque la randonnée est autorisée, il est fortement recommandé de porter un dossard orange pour être bien visible.

Le Sentier international des Appalaches (SIA)

S’étendant sur plus de 650 km de sentiers, la portion québécoise du Sentier international des Appalaches au Québec commence à Matapédia et se poursuit dans la vallée de la Matapédia (jusqu’à Amqui) pour ensuite atteindre la réserve faunique de Matane puis le parc national de la Gaspésie. Il redescend par la suite vers Mont-Saint-Pierre et longe la mer jusqu’au parc national Forillon. Le SIA offre des dénivelés allant de léger à abrupt, de durées variables (1 à 40 jours). En période de chasse, les randonneurs doivent se procurer à l’avance un droit d’accès et respecter plusieurs règles de circulation. Tous les détails sont mentionnés sur le site du SIA.

Territoires sans chasse

De nombreux sentiers où aucune chasse n’est pratiquée sont aussi accessibles partout en Gaspésie. C’est le cas des parcs nationaux et de plusieurs sites récréotouristiques, qui constituent des valeurs sûres pour vos randonnées automnales.

Parcs nationaux

Véritables paradis pour la randonnée, les parcs nationaux de la péninsule ont chacun d’étonnantes particularités à découvrir.

Parc national de la Gaspésie. Photo : CHOK Images

Parc national de la Gaspésie : Se déployant en plein cœur de la péninsule gaspésienne, ce parc vous permettra de parcourir et d’admirer les gigantesques Chic-Chocs. De niveau facile à très difficile, et variant de 1 à 17 km, les sentiers de randonnée du parc vous feront voir de superbes vallées tout comme d’impressionnants sommets dénudés. On y dénombre près d’une vingtaine de sentiers de courte randonnée, auxquels s’ajoute un sentier de longue randonnée (100 km) qui traverse le parc du mont Logan jusqu’au mont Jacques-Cartier. Notez que certains sentiers du parc ferment en automne. Pour plus de détails, consultez le site Web.

Cap-Bon-Ami, parc national Forillon
Cap-Bon-Ami, parc national Forillon. Photo : Roger Saint-Laurent, photographe

Parc national Forillon : La randonnée constitue un excellent moyen de découvrir cette fabuleuse péninsule montagneuse de la pointe de la Gaspésie, entourée par le golfe du Saint-Laurent et la baie de Gaspé. Ce territoire, doté d’une remarquable biodiversité, vous fera évoluer dans des paysages grandioses où forêt boréale, falaises de feu et mer à perte de vue se succèdent. Quatre sentiers faciles (0,6 à 4 km), sept sentiers modérés (1 à 20 km) et deux sentiers difficiles (35,4 et 36,6 km) vous y sont proposés.

Parc national de l'île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé
Parc national de l’île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé. Photo : Mathieu Dupuis

Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé : Jusqu’au 12 octobre 2020, l’île Bonaventure, au large de Percé, vous accueille pour des randonnées. Cette île, uniquement accessible par bateau grâce à des excursions offertes par des entreprises privées, vous permettra de découvrir un décor exceptionnel entouré de mer où se côtoient des prairies, des champs et des forêts de conifères. Vous pourrez y parcourir quatre sentiers, totalisant 15 km, et y observer la plus grande colonie de fous de Bassan accessible au monde.

Sites récréotouristiques

Les sentiers de randonnée se font nombreux dans les sites récréotouristiques de la péninsule. En voici quelques-uns à mettre sur votre liste.

Site récréotouristique de Capucins, Cap-Chat (secteur Capucins)

Trois sentiers vous sont proposés sur le site récréotouristique de Capucins, où vous aurez la chance de voir le seul marais salé du nord de la Gaspésie. Il s’agit du sentier Fleuve, du Kiosque et de la Cèdrière (boucle de 1 km); du sentier d’interprétation de la Baie (2 km linéaire); et du sentier des Ponceaux et de la 132 (boucle de 2 km).

Parc du Bourg de Pabos, Chandler (secteur Pabos Mills)

Ouverts aux cyclistes comme aux marcheurs, les sentiers de la pointe de Pabos permettent de se balader sur plus de 18 km. Vous passerez à travers des boisés, en bordure de plages, de mer et de lacs, et même sur une passerelle piétonnière en aluminium de 62 m… soit la plus longue au monde!

Phare de Pointe-à-la-Renommée.
Phare de Pointe-à-la-Renommée. Photo : Jean-Pierre Huard

Pointe-à-la-Renommée, Gaspé (secteur L’Anse-à-Valleau)

Reconnue pour son imposant phare rouge, le site de Pointe-à-la-Renommée compte également sept sentiers, dont certains qui vous feront voir d’impressionnantes cimes de montagnes. Deux sentiers sont classés familiaux (0,7 et 0,8 km), deux intermédiaires (1,5 et 1,7 km) et trois experts (2,6, 3 et 5 km). Le sentier de 5 km, en bordure de mer, mène au village de L’Anse-à-Valleau.

Centre de plein air du Lac York, Murdochville

Au cœur des montagnes, le Centre de plein air du Lac York est un lieu méconnu à découvrir. Pour la randonnée, vous pourrez accéder à un sentier en boucle de 15 km de niveau facile. Ceinturant le lac et passant à travers une forêt mixte, il est muni de passerelles pour traverser des ruisseaux. Pendant votre marche, vous aurez vue sur le lac et les montagnes, en plus de pouvoir apercevoir des éoliennes.

Mont St-Joseph
Mont St-Joseph. Photo : Mathieu Dupuis

Parc régional du Mont-Saint-Joseph, Carleton-sur-Mer

Allant de Carleton-sur-Mer à Maria, le réseau de sentiers de niveaux facile à intermédiaire du parc régional du Mont-Saint-Joseph totalise 35 km. On y trouve de superbes ruisseaux et chutes, ainsi que de magnifiques points de vue. Le sommet du mont Saint-Joseph, à 555 m d’altitude, vous fera voir la baie des Chaleurs dans toute sa splendeur.

Station touristique Pin Rouge
Photo : Station touristique Pin Rouge

Station touristique Pin Rouge, New Richmond

Au cœur de la forêt, aux abords de la rivière Petite-Cascapédia, profitez de 4 km de sentiers pour faire de la randonnée pédestre. Laissez-vous charmer par les eaux claires de l’une des plus belles rivières à saumon de la Gaspésie!

Parc régional de Val-d’Irène, Sainte-Irène

Situé dans la vallée de la Matapédia, le parc régional de Val-d’Irène offre plusieurs sentiers en boucle aux adeptes de randonnée pédestre. En empruntant le sentier La Montagne (5 km de calibre intermédiaire), vous accéderez à une tour vous permettant d’observer les sommets des environs et les éoliennes de Matane. Deux sentiers de calibre débutant sont aussi à découvrir : La Première (2,45 km) et le Lac Joram (4 km). Notez que cet automne, les installations (chalet, restaurant, toilettes…) du centre de ski sont fermées.

Parc des Îles, Matane
Parc des Îles, Matane. Photo : Tourisme Gaspésie

Sentiers municipaux

Plusieurs sentiers de randonnée sont accessibles un peu partout dans les municipalités et villes de la Gaspésie. Voici ceux qui ne touche pas aux zone de chasse.

Chaussez vos bottes de randonnée et partez à la découverte des sentiers colorés de la Gaspésie automnale en toute sécurité! Planifiez votre séjour à tourisme-gaspesie.com.

Partagez ce billet :
218 / 220

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie