Billet de blogue
En mai 1973, à la fin de leur cégep, Réjean Théberge, des amis et leur entraîneur de ski alpin font un voyage de ski de montagne sur le mont Hog’s Back, dans les Chic-Chocs, en Gaspésie. Photo : Réjean Théberge (site Web Estski)

Ski de montagne en Gaspésie, d’hier à aujourd’hui

Avec plus de 25 sommets dépassant 1 000 m, dont le célèbre mont Albert, les Chic-Chocs attirent des passionnés de ski de montagne dès les années 1970. Aujourd’hui, les adeptes qui se rendent sur ces montagnes gaspésiennes pour profiter de conditions idéales de neige et de l’hiver qui s’étire en altitude se font de plus en plus nombreux.

Profiter des Chic-Chocs en ski hors-piste

Le potentiel skiable du mont Logan, dans les Chic-Chocs, est mis de l’avant dans les années 1960 par les propriétaires de la station de radio CKBL (Matane), qui souhaitent rentabiliser leur émetteur sur cette montagne. À la suite de missions d’exploration, on projette même, au milieu des années 1960, d’y développer une station de ski avec une capacité d’accueil de 5 000 skieurs. Des articles de presse rédigés à l’époque comparent le potentiel skiable de ce mont aux réputées Rocheuses de l’Ouest canadien et même à Val-d’Isère, dans les Alpes! Toutefois, le projet ne sera finalement pas réalisé.

On retrace tout de même des témoignages d’aventures en ski de montagne dans les Chic-Chocs dès le début des années 1960 et 1970. À l’époque, on s’y rendait surtout au printemps afin de prolonger la saison à la fermeture des centres de ski alpin. Au début, à peine quelques irréductibles faisaient l’ascension du mont Albert en bottes de ski alpin, avec skis et bâtons dans les mains. Au fil des ans, le nombre d’adeptes a augmenté et la clientèle s’est diversifiée, notamment avec la venue de skieurs en provenance des États-Unis. Ce sont surtout la Grande Cuve, le Mur des patrouilleurs et la Cuve des Mélèzes, au mont Albert, qui étaient fréquentés.

Un peu plus tard, Héli-Ski Gaspésie (1985-1990), un projet de transport de skieurs par hélicoptère, prend son envol dans les Chic-Chocs à l’initiative d’hommes d’affaires de la région. Ce service de ski héliporté, qui amène les skieurs au sommet du mont Logan, vise à développer le ski de montagne dans ce secteur. En raison de l’altitude, de l’abondance de neige – présente du 1er octobre au 15 juin! – et du fait que les longues pentes n’ont pas besoin de travaux d’aménagement majeurs, on voit tout le potentiel du mont Logan à s’intégrer comme complément aux grands centres de ski alpin du Québec.

Au point de vue de la sécurité, on se méfie d’abord assez peu des risques d’avalanches inhérentes à la pratique du ski hors-piste. La mise sur pied du Centre d’avalanche de la Haute-Gaspésie, à l’automne 1999, permettra de développer une expertise dans le domaine et de mieux informer et sensibiliser le public. Unique centre de ce type dans l’est du Canada, il poursuit ses activités aujourd’hui sous le nom d’Avalanche Québec.

Skieurs hors-piste au mont Hog's Back dans la réserve faunique des Chic-Chocs en Gaspésie
Avec divers types d’équipement de ski de montagne, on s’amuse entre amis dans l’épaisse poudreuse du mont Hog’s Back. Photo : Roger St-Laurent, photographe

Le ski de montagne : de plus en plus répandu en Gaspésie

Ces dernières années, le ski de montagne (aussi appelé hors-piste) ne cesse de gagner en popularité. Regroupant sous cette dénomination divers sports de glisse (ski alpin, télémark, planche à neige ou planche divisible), il se pratique sur des pentes non damées avec remontée autonome (raquettes ou peaux d’ascension) ou motorisée (ex. : catski, héliski ou motoneige).

Du côté de Murdochville, le hors-piste est devenu un nouveau créneau au début des années 2000. Alors que plusieurs croyaient que cette ville était destinée à devenir fantôme après la fermeture de sa mine de cuivre, en 2002, le jeune Guillaume Molaison a quant à lui vu tout le potentiel des 7 m de neige qu’elle recevait chaque hiver. Souhaitant tirer profit de ce véritable gisement d’or blanc grâce au tourisme d’aventure, il crée l’auberge Chic Chac en 2006. En plus de proposer de l’hébergement, l’établissement offre à sa clientèle la possibilité de faire du hors-piste aux monts York (en catski ou en héliski,), Porphyre (remontée autonome, en motoneige ou en catski) et Lyall (remontée autonome ou en héliski) ou de skier à la station mont Miller (remontée de type T-bar).

rAilleurs en Gaspésie, le ski de montagne se pratique également à de multiples endroits. Dans le parc national de la Gaspésie, le Mur des patrouilleurs et la Grande Cuve du mont Albert (niveau expert) sont accessibles en autonomie, tout comme le mont Logan (niveau intermédiaire). Dans la réserve faunique des Chic-Chocs, les Champs de Mars et les Mines Madeleine (niveau intermédiaire) sont des sites d’exception pour le ski de montagne en autonomie, de même que le mont Hog’s Back (niveau intermédiaire-avancé) et le mont Vallières-de-Saint-Réal (niveau expert).

À Sainte-Irène, le parc régional de Val-d’Irène, connu pour sa station de ski alpin avec une neige 100 % naturelle, a développé la « Zone blanche », un secteur réservé au ski de montagne avec remontée en autonomie. Également, plusieurs sites affiliés à la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade (FQME) accueillent les skieurs hors-piste en Gaspésie. On compte notamment les domaines des monts Pesaq et Maria, ainsi que de la montagne Saint-Pierre. Certains sites sont uniquement accessibles en montant avec des peaux d’ascension ou des raquettes, alors que d’autres sont desservis par une entreprise offrant le service de remontée mécanisée.

Par ailleurs, plusieurs entreprises gaspésiennes offrent des services de guides pour expérimenter le ski de montagne en toute sécurité. C’est le cas du Chic Chac (cité plus haut), de Ski Chic-Chocs, partenaire exclusif de guidage dans le parc national de la Gaspésie, ainsi que de Cap Castor, un domaine privé de 12 pistes à Sainte-Anne-des-Monts. Également, l’événement au féminin White Lips propose un séjour complet d’initiation au ski hors-piste dans les Chic-Chocs.

À lire également :

Ski de montagne : les Chic-Chocs en autonomie
Ski de montagne : Val-d’Irène et domaines de la FQME en autonomie
Ski de montagne encadré en Gaspésie

Pour tout savoir sur le ski de montagne en Gaspésie et pour bien planifier votre séjour, rendez-vous à tourisme-gaspesie.com… Puis venez faire votre tour! #gaspesie

Partagez ce billet :
204 / 213

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie