Sur terre, en mer ou en rivière, prenez plaisir à guetter la…

Top 5 – Épier la faune gaspésienne en automne

Billet de blogue

Orignal. Photo : CHOK images

Top 5 – Épier la faune gaspésienne en automne

Sur terre, en mer ou en rivière, prenez plaisir à guetter la faune gaspésienne! Voici cinq lieux qui vous permettront d’observer différentes espèces.

Saumon de l’Atlantique. Photo : Zec de la rivière Matane

Observation de la montée du saumon, Matane

Grâce à une vitrine donnant sur les saumons en montaison, le poste d’observation vous permettra de voir de près ce poisson à chair rose de l’Atlantique, dont les caractéristiques vous seront révélées par des guides-interprètes. Également, une exposition vous fera découvrir l’histoire de la rivière Matane, ses ponts et ses barrages, mais aussi de la pêche sportive pratiquée sur ce cours d’eau. Accessible depuis le centre-ville, la rivière Matane s’étend sur près de 80 km et offre 79 fosses pour la pêche au saumon! L’accès au centre d’interprétation, ouvert du 15 juin au 15 septembre, est gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés. On y retrouve également une boutique avec vente de permis de pêche et de droits d’accès, service de location d’équipement et cours de techniques de pêche à la mouche.

Orignal. Photo : SÉPAQ, Steve Deschênes.

Safari à l’orignal et à l’ours sur la Réserve faunique de Matane

En compagnie d’un guide naturaliste expérimenté, partez à la découverte de la forêt boréale ainsi que de sa faune et ses comportements en septembre. Alors que les orignaux entrent en période de rut et se courtisent, les ours sont en plein préparatifs en vue de leur hibernation. Quant aux castors, ils se préparent aussi pour la saison froide, qu’ils affronteront en restant bien éveillés. Les guides vous renseigneront sur les comportements de ces animaux, leur biologie, etc. lors d’un safari d’environ 5 h. Réservée aux 6 ans et plus, l’activité est gratuite pour les enfants de 17 ans et moins en contexte familial. D’une superficie de 1 275 km2, la Réserve faunique de Matane compte le plus grand nombre d’orignaux au kilomètre carré de tout le Québec. En raison de la chasse, elle n’est pas accessible aux randonneurs à compter du 2 septembre, excepté dans le cadre de cette activité encadrée.

Exploramer. Photo : CHOK Images.

Exploramer, La mer à découvrir, Sainte-Anne-des-Monts

Les aquariums d’Exploramer présentent une collection vivante de poissons et d’organismes qui vivent dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Vous pourrez y observer plus de 1000 individus de 60 espèces différentes! Exploramer offre aussi notamment des visites commentées par des biologistes, des bassins tactiles pour toucher certaines espèces (ex. : crabes, étoiles et concombre de mer) et diverses expositions interactives dévoilant des aspects étonnants du fleuve. Ces activités sont proposées jusqu’au 6 octobre. Également, il est possible de prendre part à une excursion à bord du JV Exploramer, un zodiac de 18 passagers, afin d’explorer les eaux du golfe du Saint-Laurent. Notez que du 1er septembre au 6 octobre, il est obligatoire de réserver 24 h à l’avance pour cette activité en mer.

Fous de Bassan sur l’île Bonaventure. Photo : Mathieu Dupuis

Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Percé

Les colonies d’oiseaux marins du parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé regroupent plus de 200 000 oiseaux nicheurs de 11 espèces distinctes. Le parc constitue ainsi le plus important refuge d’oiseaux migrateurs en Amérique du Nord! Lors d’une excursion en bateau pour observer le rocher Percé et l’île Bonaventure, ou encore à pied sur les sentiers de l’île Bonaventure, vous pourrez observer de superbes espèces. Vous y verrez, entre autres, la plus impressionnante colonie de fous de Bassan au monde, rassemblant quelque 116 000 individus! Le parc donne aussi à voir un riche patrimoine naturel, historique et géologique. Son patrimoine bâti témoigne de la vie des habitants qui peuplaient cette île au siècle dernier. Le parc demeure ouvert jusqu’au 14 octobre 2019. Pour découvrir d’autres lieux propices à l’observation d’oiseaux, rendez-vous sur la page de notre Circuit ornithologique.

Bioparc de la Gaspésie. Photo : Sophie Jean

Bioparc de la Gaspésie : le parc animalier de la Gaspésie, Bonaventure

Donnant à voir une quarantaine d’espèces animales indigènes, le Bioparc vous propose un contact privilégié avec la faune gaspésienne. Vous marcherez le long d’un sentier, à l’extérieur, et verrez évoluer les animaux dans un environnement évoquant leur milieu naturel. Différentes activités de découvertes sont aussi offertes et vous pourrez assister au repas des animaux. Vous trouverez aussi sur place un pavillon des reptiles et amphibiens du Québec avec espèces vivantes (grenouilles, salamandres, tortues, couleuvres…), des modules interactifs et une application mobile sous forme de jeu. Du côté de l’insectarium, vous pourrez observer une vingtaine d’espèces vivantes et plus de 1 000 spécimens naturalisés. À la petite ferme, vous verrez de près les animaux (poneys, vaches, ânes, poules, lapins…) et pourrez même caresser des chèvres, moutons et cochons en liberté. Le Bioparc compte aussi des aires de pique-nique, un restaurant, une boutique, un parcours de jeux, etc. Accueillant les visiteurs tous les jours jusqu’au 13 octobre, il est ouvert sur réservation pour des groupes le reste de l’année. Des forfaits familiaux sont offerts et les visites, d’une durée moyenne de 3 h, sont gratuites pour les 2 ans et moins.

Partant pour guetter la faune gaspésienne sur la terre ferme, en mer ou en rivière? Planifiez votre séjour à tourisme-gaspesie.com et venez faire votre tour! #gaspesieautomne

Partagez ce billet :
244 / 260

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie