Billet de blogue
Orignal. Photo : CHOK Images

Top 5 – Épier la faune gaspésienne en automne

Sur terre, en mer ou en rivière, prenez plaisir à guetter la faune gaspésienne! Voici cinq lieux qui vous permettront d’observer différentes espèces.

Croisières aux baleines à Forillon
Croisière aux baleines à Forillon. Photo : Kim Meyer

Les baleines et les phoques, parc national Forillon et Percé

En bateau ou en zodiac, partez au large de Percé et de Gaspé pour observer la baleine bleue, le petit rorqual, le dauphin commun, la baleine franche, le requin-pèlerin et d’autres espèces. Les guides-interprètes et capitaines d’expérience de Croisières Baie de Gaspé vous feront explorer le paysage marin gaspésien de façon sécuritaire et confortable, tout en découvrant la vie fascinante des mammifères marins.

En longeant les côtes de Percé et du parc national Forillon en kayak de mer, vous serez ravi de faire connaissance avec une multitude de phoques gris et de phoques communs qui aiment se prélasser sur de longues roches plates! Dans ces secteurs, Cap Aventure (Forillon), Aube Aventure (Forillon) et Avolo plein air (Pointe-Saint-Pierre) vous proposent des excursions guidées. Eskamer Aventure en offre également du côté de Sainte-Anne-des-Monts.

Caribous, parc national de la Gaspésie
Caribous, parc national de la Gaspésie. Photo : Éric Deschamps, Le Québec maritime

Les caribous, oiseaux et orignaux du parc national de la Gaspésie

Deuxième plus haut sommet du Québec, le mont Jacques-Cartier est un habitat essentiel au caribou, avec sa végétation de type toundra. Il est possible d’observer des caribous lors d’une randonnée, en prenant soin de rester à l’intérieur des sentiers et de respecter l’horaire prescrit pour ne pas leur nuire. Notez que la harde de caribous du parc national de la Gaspésie est à présent la seule qui subsiste au sud du fleuve Saint-Laurent. le mont est accessible jusqu’au 30 septembre.

Sur le sommet du mont Albert, vous pourrez faire l’observation de différentes espèces d’oiseaux : le pic à dos rayé, le pic à dos noir, le moucherolle à côté olive, le faucon émerillon, le grand-duc d’Amérique, la petite buse, l’aigle royal et le bruant fauve, dont le cri est perceptible à des kilomètres! Les caribous sont aussi présents sur le sommet de ce mont, mais en moins grand nombre que sur le mont Jacques-Cartier. Il est aussi accessible jusqu’au 30 septembre.

Au mont Ernest-Laforce, ouvrez grand les yeux en quête d’orignaux! Le milieu est propice à cette espèce, qui aime se nourrir des plantes des lacs et étangs qu’on y trouve. Les orignaux apprécient aussi tout particulièrement la forêt de l’endroit, constituée principalement de bouleaux jaunes, de jeunes sapins et de divers arbustes.

Exploramer
Exploramer. Photo : CHOK images

Exploramer, La mer à découvrir, Sainte-Anne-des-Monts

Les aquariums d’Exploramer présentent une collection vivante de poissons et d’organismes qui vivent dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Vous pourrez y observer plus de 1000 individus de 60 espèces différentes! Exploramer offre aussi notamment des visites commentées par des biologistes, des bassins tactiles pour toucher certaines espèces (ex. : crabes, étoiles et concombre de mer) et diverses expositions interactives dévoilant des aspects étonnants du fleuve. Ces activités sont proposées jusqu’au 6 octobre. Également, il est possible de prendre part à une excursion à bord d’un zodiac afin d’explorer les eaux du golfe du Saint-Laurent. Notez que du 1er septembre au 4 octobre, il est obligatoire de réserver 24 h à l’avance pour cette activité en mer.

Colonie de fous de Bassan sur l'île Bonaventure.
Colonie de fous de Bassan sur l’île Bonaventure. Photo : Mathieu Dupuis

Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Percé

Les colonies d’oiseaux marins du parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé regroupent plus de 200 000 oiseaux nicheurs de 11 espèces distinctes. Le parc constitue ainsi le plus important refuge d’oiseaux migrateurs en Amérique du Nord! Lors d’une excursion en bateau pour observer le rocher Percé et l’île Bonaventure, ou encore à pied sur les sentiers de l’île Bonaventure, vous pourrez observer de superbes espèces. Vous y verrez, entre autres, la plus impressionnante colonie de fous de Bassan au monde, rassemblant quelque 116 000 individus! Le parc donne aussi à voir un riche patrimoine naturel, historique et géologique. Son patrimoine bâti témoigne de la vie des habitants qui peuplaient cette île au siècle dernier. Le parc demeure ouvert jusqu’au 12 octobre. Pour découvrir d’autres lieux propices à l’observation d’oiseaux, rendez-vous sur la page de notre Circuit ornithologique.

Cougar, Bioparc de la Gaspésie
Cougar, Bioparc de la Gaspésie. Photo : Roger St-Laurent, photographe

Bioparc de la Gaspésie : le parc animalier de la Gaspésie, Bonaventure

Donnant à voir une quarantaine d’espèces animales indigènes, le Bioparc vous propose un contact privilégié avec la faune gaspésienne. Vous marcherez le long d’un sentier, à l’extérieur, et verrez évoluer les animaux dans un environnement évoquant leur milieu naturel. Vous trouverez aussi sur place un pavillon des reptiles et amphibiens du Québec avec espèces vivantes (grenouilles, salamandres, tortues, couleuvres…), des modules interactifs et une application mobile sous forme de jeu. Du côté de l’insectarium, vous pourrez observer une vingtaine d’espèces vivantes et plus de 1 000 spécimens naturalisés. À la petite ferme, vous verrez de près les animaux (poneys, vaches, ânes, poules, lapins…) et pourrez même caresser des chèvres, moutons et cochons en liberté. Le Bioparc accueille les visiteurs tous les jours jusqu’au 27 septembre.

Partant pour guetter la faune gaspésienne sur la terre ferme, en mer ou en rivière? Planifiez votre séjour à tourisme-gaspesie.com et venez faire votre tour! #gaspesieautomne

Compte tenu du contexte actuel, avant tout déplacement, nous vous recommandons de réserver votre hébergement et de vous informer auprès des entreprises afin de connaître leurs modalités d’opération. Soyez assurés que les entreprises appliquent les mesures sanitaires recommandées par la santé publique. Plus d’info : Voyager en Gaspésie cet automne dans le contexte actuel : on répond à vos questions.

Partagez ce billet :
148 / 199

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie