Billet de blogue
Orignal. Photo : CHOK Images

Top 5 – Observer les animaux en Gaspésie

Épier la faune gaspésienne… ça vous dit? Voici 5 activités qui vous offrent la chance d’observer caribous, orignaux, cougars, oiseaux et autres espèces de la péninsule.

Orignal dans la réserve faunique de Matane
Orignal. Photo : SÉPAQ, Steve Deschênes.

Les ours et orignaux de la réserve faunique de Matane 

D’une superficie de 1 275 km2, la réserve faunique de Matane présente un panorama saisissant où s’entrecoupent montagnes et vallées profondes sillonnées par de majestueux cours d’eau, le tout accompagné d’une faune impressionnante. Plus de 4 000 orignaux se partagent ce territoire. La réserve compte plus d’une centaine de kilomètres de sentiers, il y a donc de fortes probabilités d’en croiser au moins un lors de votre visite.

Ours noir, parc national Forillon
Ours noir, parc national Forillon. Photo : Mathieu Dupuis

Les oiseaux et nombreux mammifères du parc national Forillon

Pas moins de 246 espèces d’oiseaux terrestres peuplent le parc national Forillon. De quoi vous en mettre plein la vue et les oreilles! On y trouve, entre autres, différents oiseaux de proie, ainsi que de charmants petits oiseaux comme des bruants, des parulines, des geais, des pics et des grives.

Côté mammifères, le parc national Forillon compte 43 espèces typiques de la forêt boréale, dont plusieurs facilement observables. Cette faune est, entre autres, composée de porcs-épics, de marmottes, de castors, de renards roux, de lynx, d’hermines, de lièvres d’Amérique et d’orignaux. Les milieux ouverts permettent aussi l’observation de l’ours noir, un animal intelligent, curieux et discret. Bien qu’il ait des comportements assez prévisibles, il importe de l’observer de loin et de savoir quoi faire en cas de rencontre.

Caribous, parc national de la Gaspésie
Caribous, parc national de la Gaspésie. Photo : Éric Deschamps, Le Québec maritime

Les caribous, oiseaux et orignaux du parc national de la Gaspésie

Deuxième plus haut sommet du Québec, le mont Jacques-Cartier est un habitat essentiel au caribou, avec sa végétation de type toundra. En compagnie d’un garde-parc naturaliste d’expérience, vous pourrez y participer à une activité d’observation de l’espèce et de récolte de données sur le terrain. Il est aussi possible d’observer des caribous lors d’une randonnée, en prenant soin de rester à l’intérieur des sentiers et de respecter l’horaire prescrit pour ne pas leur nuire. Notez que la harde de caribous du parc national de la Gaspésie est à présent la seule qui subsiste au sud du fleuve Saint-Laurent.

Sur le sommet du mont Albert, vous pourrez faire l’observation de différentes espèces d’oiseaux : le pic à dos rayé, le pic à dos noir, le moucherolle à côté olive, le faucon émerillon, le grand-duc d’Amérique, la petite buse, l’aigle royal et le bruant fauve, dont le cri est perceptible à des kilomètres! Les caribous sont aussi présents sur le sommet de ce mont, mais en moins grand nombre que sur le mont Jacques-Cartier.

Au mont Ernest-Laforce, ouvrez grand les yeux en quête d’orignaux! Le milieu est propice à cette espèce, qui aime se nourrir des plantes des lacs et étangs qu’on y trouve. Les orignaux apprécient aussi tout particulièrement la forêt de l’endroit, constituée principalement de bouleaux jaunes, de jeunes sapins et de divers arbustes.

Cougar, Bioparc de la Gaspésie
Cougar, Bioparc de la Gaspésie. Photo : Roger St-Laurent, photographe

Les cougars, loups, lynx et multiples espèces du Bioparc de la Gaspésie

Abritant une quarantaine d’espèces indigènes, le Bioparc de la Gaspésie vous offre de belles rencontres avec la faune de la Gaspésie et du Québec dans des espaces évoquant leur milieu naturel. Lors de votre visite, naturalistes et animaliers vous partageront avec plaisir leur savoir au sujet des mammifères (coyotes, loutres, moufettes, phoques, caribous, renards…), oiseaux (grands-ducs, faucons, macareux…), amphibiens (salamandres, grenouilles…) et reptiles (tortues et couleuvres) que vous aurez la chance d’observer, même au moment de leur repas!

Extrême Chic-Chocs - Safari
Extrême Chic-Chocs – Safari. Photo : CHOK Images

Les orignaux des Chic-Chocs lors d’un Jeep safari

À titre de copilote ou de passager d’un 4×4 adapté pour le hors-route, partez à l’aventure dans l’arrière-pays de la Haute-Gaspésie avec Extrême Chic-Chocs – Safari (Sainte-Anne-des-Monts). Grâce au forfait Chic-Chocs Safari, vous pourrez parcourir des paysages montagneux grandioses à plus de 900 m d’altitude. La faune et la flore des Chic-Chocs étant très diversifiées, vous pourrez observer différentes espèces, selon les sentiers empruntés. Dans les vallées ou le long des cours d’eau, soyez à l’affût du « roi de nos forêts », l’orignal, que vous pourriez bien apercevoir! Tâchez d’avoir votre appareil-photo à portée de la main.

Notez que les véhicules sont prêts à affronter toutes les conditions et possèdent l’équipement nécessaire pour assurer votre sécurité. D’autres forfaits sont offerts, dont le Safari de nuit qui vous permet de contempler la vue sur 360° depuis les montagnes, de voir un coucher de soleil sur la mer et de faire un feu de joie en ayant l’impression de pouvoir toucher les étoiles. Émerveillement garanti!

Ravi à l’idée de faire connaissance avec la faune gaspésienne? Planifiez votre séjour à tourisme-gaspesie.com et venez faire votre tour! #gaspesie

Partagez ce billet :
170 / 210
1 commentaire
  1. Hélène 4 juillet 2020 à 9 h 18 min

    Il n’y a pas de cougar au Québec.
    Il y a seulement des rumeurs à ce sujet. Ou des articles, qui affirme leur présence.
    Les recherches des chercheurs, n’ont jamais trouvé, de preuve de leur présence sur l territoire.

Laisser un commentaire

Les champs requis sont indiqués

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2017 Association touristique régionale de la Gaspésie